18/06/2007

L'ambivalence de l'anorexie

 

Se dire que sans « elle », je ne suis plus rien….et j’existe que trop.

 

Se dire que « l’autre » m’a tout pris…mon sourire, ma motivation….ma perfection

 

Et que finalement, quitte à souffrir, autant choisir le moins pire.

 

pure_ana_logo

 

07:18 Écrit par analex | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

... Je t'ai suivi de prés, de loin
Tes mots m'ont boulevérsé, je m'y retrouve souvent.
ça me fait mal au coeur de te revoir ici....s'en sort t'on rééllement un jour? sans regrets?

"Se dire que sans « elle », je ne suis plus rien….et j’existe que trop."

Tes mots sont violents, je n'oserais pas à te contredir, ça serait hypocrythe de ma part, moi qui ne rêve que d'une moi fluette.
Ton chemin n'est pas vain, tu as avancé, un jour j'éspére que tout ceci sera dérriére toi, en attendant, tu n'est pas seule.

Écrit par : Aude | 19/06/2007

Tu sais que je ne juge rien, que je déteste les pseudos conseils.
Mais ma belle, repense juste à toutes ces souffrances, rappelle toi l'été dernier...
Je sais ô combien il est plus "facile" de choisir l'anorexie plutôt que de faire face à cette réalité, à cette souffrance sans repère,s cette souffrance qui fait "oublier" ou tout du moins penser à autre chose...
Je ne sais pas exactement de qui ou quoi tu parle dans ce post, mais un "autre" m'a aussi volé quelque chose et a laissé sa trace en moi, et je le dis, sans honte, je préfère rester avec mes TCA pour l'instant.
Je ne suis pas assez forte pour affronter cette réalité seule. Si je n'ai plus mes oiellères, mes moyens de me défouler, ma "propre" souffrance, celle que je connais, celle que je "me crée", j'ai la vie et la réalité qui me reviennent telle une baffe énorme. Elle m'abat sur place.
Entre 2 souffrance, je choisi la moins dure. Cette souffrance aigue capable de jouissance aussi paradoxal que ça puisse paraitre. Au moins avec l'anorexie vient le mot "pureté" et mon corps et mon esprit en sont justement à un moment où je veux faire partir toute cette boue, toute cette crasse, cette histoire enfouie.
J'ai déjà eu le choix, j'ai déjà eu des pauses de TCA mais j'y suis toujours revenue.
Tu vois ces évènement, ces connards qui nous font du mal, cet autre, quel qu'il soit et peu importe ce qu'il ai fait, ce qui me dégoûte, c'est qu'il n'agissent qu'un instant qui parait pourtant une éternité et leur travail est accompli ad vitam eternam. On m'a fait du mal petite et je continue son travail en me faisant du mal pour me punir de ce que je n'ai jamais rien cherché...
Qu'Ana te rappelle, que tu y reviennes, jamais je ne jugerai, mais juste, essaie de penser aux souffrances de l'année dernière, aux souffrances que tu as traversé pour faire se calmer les TCA...
(même si je le sais, rien ne part jamais vraiment)
En espérant que tu ne prennes rien mal, parce que ce n'est pas, mais pas du tout mon but...
Je t'embrasse

Écrit par : juliette | 20/06/2007

*************** Analex..... Je suis heureuse de te retrouver sur le net ....C'est vrai

Mais triste de voir que tu as replongé MAIS Essaie de ne pas retomber trop bas, c'est le principal, la chute ne doit pas être trop violente

j'ai vu que tu es sur le forum

j'espère que tu y trouveras l'aide nécessaire

j'y suis aussi ( doodie c'est moi)

bizzz

Écrit par : DOUCEESTLAVIE | 28/06/2007

... ....
Faichier ...
Mais bon hein
je sais pas koi dire
à part qu'on es restées les mêmes
aîeuh
Je t'aime ma douce

Écrit par : Cam' | 28/06/2007

Les commentaires sont fermés.